Comment génotyper votre échantillon ? Ceci est un réseau de dépistage global - ADNTRO

Comment génotyper votre échantillon ? Il s'agit d'un réseau de filtrage global

Au ADNTRO, la première étape pour commencer votre voyage à travers votre ADN est de faire un échantillon de salive. Le montre le nous envoyons pour analyser Laboratoire Eurofins, au Danemarkà, un des plus grands centres de génotypage d'europe. Le laboratoire analyse l'échantillon en utilisant la technique Réseau de criblage global, et nous offre les données que nous traitons dans ADNTRO pouvoir offrirvous tout le contenu que vous verrez dans le démo de notre site.

Comment le laboratoire analyse-t-il l'échantillon de salive ?

Dans l'échantillon sont cellules de la paroi de la bouche qui ont été emportés par la salive. Ces cellules contiennent l'ADN qui sera analysé par la technique de Réseau de criblage mondial.

Tout d'abord, l'ADN est extrait par une procédure qui brise les membranes cellulaires et sépare les composants internes, ne laissant que le ADN purifié. Cet ADN sera cloné des milliers de fois en utilisant la technique PCR et en remplaçant le nucléotides naturel pour quelques marqué par fluorescence.

Ensuite, l'ADN sera fragmenté en petits morceaux ou régions. Ces régions contiennent des gènes spécifiques qui nous permettront de savoir, selon ce SNP (variantes d'un nucléotide) présentent d'éventuelles caractéristiques phénotypiques telles que la couleur des yeux, une intolérance alimentaire ou une origine ethnique spécifique.

Si vous ne savez toujours pas ce qu'est un SNP, nous vous invitons à lire notre article dans lequel nous l'expliquons en cliquant ici.

Qu'est-ce qu'une puce à ADN dans un Global Screening Array ?

Par contre, une surface solide d'environ 2 x 2 cm appelée puce à ADN. La puce contient 700 000 positions ou puits dans lesquels un sonde ADN pour chaque SNP spécifique. Il s'agit d'une séquence d'ADN qui correspond à la partie d'un gène dans laquelle se trouve un SNP spécifique. Sur cette puce, à l'aide d'appareils automatiques capables de déposer de très petites gouttes dans des positions définies, notre échantillon d'ADN cloné et fragmenté est versé et laissé incuber assez longtemps pour que le L'ADN peut s'hybrider.

Si l'échantillon contient la variante SNP qui correspond à la sonde sur la puce, les brins d'ADN s'hybrideront. De cette manière, le fragment d'ADN échantillon est lié à la sonde. Comme la sonde est fixée sur la plaque, on peut laver la puce et le fragment d'échantillon ne sera pas retiré, à moins qu'il ne contienne pas le variant SNP de la sonde, auquel cas il sera éliminé avec le lavage car il ne s'est pas hybridé .

Après incubation et lavage, C'est analysé la puce avec une machine capable de reconnaître la fluorescence dans tous les postes. Ceux qui contiennent le fragment d'ADN de l'échantillon hybride seront ceux qui ont une fluorescence tandis que ceux qui ne se sont pas hybridés, le fragment aura été retiré et avec lui la fluorescence.

Avec cela, le Global Screening Array se termine, obtenant toutes les données brutes qu'Eurofins nous enverra pour analyse dans ADNTRO. La seule chose qui reste est que explorez votre propre ADN dans son Espace personnel ADNTRO.

fr_FRFrançais